L’hydrosphère représente plus de la moitié de la surface du globe terrestre. Toutefois, au fil du temps, on se pose la question de savoir pourquoi il n’y a pas assez d’eau potable pour tout le monde. Pour de nombreuses personnes, les pénuries en eau potable seraient d’origine naturelle, mais d’aucuns restent sceptiques. Voici une analyse non exhaustive des réserves en eau encore présentes sur la planète bleue.

L’abondance et la stabilité de l’eau salée

La Terre est connue comme étant une planète d’eau et de ce fait, elle n’a pas perdu grand-chose de son hydrosphère depuis sa création. En effet, la quantité d’eau présente sur la planète est restée constante. Les mers et les océans constituent évidemment la grande partie des ressources en eau. Mais si l’eau salée reste abondante sur la planète bleue, on trouve aussi les eaux douces provenant des nappes souterraines, de la neige et des glaces. Si elle existe principalement sous forme liquide, on note aussi la présente d’une eau solide (glace, neige, grêle). Mais les quantités d’eau ne sont pas équitablement réparties. Ainsi au Sud, le volume d’eau est plus significatif que dans le Nord. Pour plus d’informations sur les réserves d’eau, n’hésitez pas à contacter un organisme compétent.

La faible quantité de l’eau disponible pour les besoins humains

Certes, l’hydrosphère est plus abondante sur Terre, mais le volume d’eau douce inquiète chaque jour. De fait, l’eau douce sur la planète représente un faible pourcentage et celui disponible pour nos besoins est encore plus faible. Autrement dit, les mers et les océans ne sont pas directement utilisables, seule l’eau continentale convient aux besoins de l’Homme. Le bon côté des choses est que cette eau se renouvelle continuellement, ce qui limite sa pénurie dans le monde. Mais le volume en eau douce et sa répartition sur le globe posent d’énormes problèmes. Dans certaines régions du monde les pénuries d’eau potable sont légion, ce qui conduit souvent à des problèmes de santé.

Le renouvellement de l’eau douce

Si l’eau bonne pour notre santé ne représente qu’un faible pourcentage, force est de relever que celle-ci se renouvelle constamment. En effet, le cycle de l’eau conduit à ce que l’eau disponible pour nos besoins soit renouvelée en permanence. Toute l’année, l’eau salée est ainsi naturellement transformée en eau continentale et inversement. Cela est possible grâce à l’évaporation et à l’évapotranspiration qui transforment l’eau salée en vapeur d’eau. Par la suite, celle-ci deviendra de la pluie, puis de l’eau continentale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.