Pour prévenir ou corriger le déficit en collagène, les soins cosmétiques sont généralement la première solution vers laquelle on a tendance à se ruer. Pourtant, plusieurs aliments sont de bonnes sources de collagène et peuvent représenter une réponse efficace aux besoins de l’organisme. De plus, un apport par l’alimentation est toujours préférable parce qu’il permet à l’organisme de synthétiser de façon autonome et régulée la quantité de collagène dont il a besoin. Nous vous présentons ici, quelques sources à privilégier pour une complémentation adéquate en collagène.

Quel est le rôle du collagène dans l’organisme ?

Le collagène est la protéine présente en plus grande quantité dans le corps humain. Il est présent dans tous les tissus et représente un constituant essentiel de ceux-ci. Il joue un rôle incontournable dans le ralentissement du vieillissement des cellules de la peau. Il assure cette fonction en fournissant les substances nécessaires à la reconstitution du derme, pour favoriser la tonicité et la fermeté du tissu cutané. Il est également responsable de la bonne santé de nos articulations et parois intestinales.

Cependant à partir de l’âge de 25 ans, la quantité de collagène dans le corps commence à diminuer progressivement de 1,5 % par an. D’autres facteurs tels que le tabagisme, l’exposition au soleil ou une mauvaise alimentation peuvent être à la base de la dégradation de cette protéine.

Au regard de l’ensemble de rôles très importants que joue le collagène dans l’organisme, son déficit est la source de nombreux dérèglements tels que les troubles cardiovasculaires, les douleurs articulaires, la fonte musculaire… La réduction du taux de cette protéine est également à la base de l’apparition des rides et de l’aspect détendu de la peau. D’où le besoin de recourir à des sources ou compléments alimentaires riches en collagène, notamment à partir de 25 ans, pour stimuler sa production et maintenir son taux à la normale.

Se tourner vers le collagène marin

C’est un collagène de type I, extrait des arêtes, des écailles ou de la peau des poissons et autres créatures marines. Ce type de collagène est le plus présent dans l’organisme (80 %), en comparaison avec les deux autres types de collagène (II et III). Il assure une meilleure biodisponibilité en comparaison avec d’autres types de collagène animal, grâce à son poids et sa taille. Cet atout le rend plus facile à absorber par l’organisme et lui confère un effet antioxydant rapide et efficace.

Il peut être transformé en poudre de peptides hydrolysés et en plusieurs compositions adaptées à vos besoins spécifiques. Vous pouvez notamment trouver des compléments alimentaires de collagène marin, sous forme de capsules ou gélules. En dehors de ses bienfaits généraux explicités sur cette page, le collagène marin détient des vertus spécifiques. On remarque notamment qu’il :

  • booste le métabolisme,
  • aide à la détoxification,
  • renforce les ongles et les dents,
  • réduit les vergetures et la cellulite.

Pour confirmer son efficacité, une étude effectuée in vitro en 2013 a permis de remarquer le rôle actif que joue le collagène marin dans la minéralisation matricielle des cellules osseuses.

bienfaits collagène marin

L’œuf : une source inattendue de collagène

Toutes les composantes (le blanc et le jaune) de l’œuf sont des éléments pouvant participer à la synthèse du collagène. Le blanc d’œuf est un aliment riche en acides aminés et en protéines utiles à la production de collagène par l’organisme. La coquille d’œuf et les membranes du jaune sont aussi naturellement riches en soufre, une substance utile à la synthèse du collagène.

Du collagène dans le bouillon d’os

Les os de poule et de bœuf sont des aliments qui approvisionnent l’organisme en collagène directement. Il est donc une source efficace parce qu’il épargne l’organisme d’un travail supplémentaire pour la synthèse du collagène. Pour en extraire cette substance, vous pouvez les faire mijoter plusieurs heures, voire plusieurs jours dans l’eau bouillante et assaisonnée selon vos goûts. Il est très recommandé pour les personnes dont le travail nécessite beaucoup d’efforts physiques parce qu’il assure un renouvellement sain et rapide du collagène nécessaire pour la santé et la fermeté de leurs muscles et os.

L’ail : un aliment riche en collagène

L’ail est un aliment utile à plusieurs besoins de l’organisme. Il intervient également dans la synthèse du collagène grâce à sa forte teneur en soufre. Il aide également la peau à maintenir sa pigmentation naturelle. Pour bénéficier de toute l’efficacité de l’ail, il est recommandé de le consommer cru, écrasé ou broyé. Vous pouvez également le consommer sous forme de capsules ou de gélules, disponibles en pharmacie.

Du collagène dans la viande

Impossible de parler des sources de collagène sans mentionner la viande. Cet aliment présent dans notre alimentation de tous les jours est une grande source de glycine et de proline, deux protéines importantes pour la synthèse du collagène. Les viandes à privilégier pour faire le plein de collagène sont le porc, la dinde, le poulet et le steak de bœuf.