Les jouets font partie intégrante de l’univers des enfants. Que ce soit pour leur distraction ou pour susciter leur éveil, les parents n’hésitent pas à leur en offrir, surtout aux occasions clés. Il en existe de toutes sortes et dans des matériaux les plus variés les uns que les autres. Mais tous les jouets sont-ils sans danger pour les enfants ? On en parle ici.

Les produits nocifs présents dans les jouets pour enfants

Malgré les recommandations des chercheurs, de nombreux jouets contiennent pour la majorité des substances chimiques. Du plomb aux allergènes, en passant par les CMR (substances cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction) ou encore les phtalates et les perturbateurs endocriniens, on en retrouve dans les jouets même si c’est en petite quantité.

  • Le Bisphénol

C’est un composé organique considéré comme agent cancérigène. Il est souvent utilisé dans les jouets en polycarbonate. Sa présence dans le célèbre jouet Sophie la girafe a fait polémique quelques années auparavant. À cet effet, un test a été effectué sur Sophie la girafe et s’est avéré être non concluant.

  • Les phtalates

Ce sont des substances chimiques aux conséquences nocives sur le système reproducteur des enfants. Elles sont utilisées pour assouplir les objets en plastique notamment les jouets gonflables (petits canards pour le bain, poupées). Les normes européennes interdisent leur présence dans les jouets pour enfants de moins de 3 ans.

  • Le plomb

De la famille des métaux lourds tels que le mercure, le cadmium et l’arsenic, le plomb est neurotoxique. Il est à la base des pathologies comme l’anémie, le saturnisme ou l’encéphalopathie. On le retrouve le plus souvent dans les peintures.

  • Le formaldéhyde et les parfums

Contenu dans les vernis des jouets en bois, il est également considéré comme composé cancérigène.

Les parfums quant à eux sont des substances allergènes à l’origine de l’asthme et des dermatoses. Ils sont utilisés pour masquer l’odeur des composés cités précédemment.

Ces diverses substances sont nuisibles à l’organisme des plus petits lorsqu’ils sont présents en grande quantité. De même, lorsqu’elles sont accumulées, elles peuvent entraîner à court ou moyen terme des maladies plus ou moins graves comme les allergies, les perturbations du système endocrinien ou le cancer.

Quelles sont les dispositions prises pour renforcer la sécurité des jouets ?

La plupart des produits pour enfants sont soumis à diverses réglementations. Les jouets n’y échappent pas. Depuis 2009, l’Union européenne a voté l’interdiction des substances CMR, mais avec une dérogation importante. Au sujet des allergènes, 55 parfums sont interdits d’usage et 21 autres doivent être obligatoirement étiquetés. En Allemagne par contre, l’interdiction y est totale.

Pour les phtalates, trois sortes de phtalates sont interdits dans tous les jouets et trois autres dans les jouets portés à la bouche. Quant aux métaux lourds, une limite de migration a été fixée.

Pour aider les autres parents dans leurs choix et renforcer la sécurité par la même occasion, laissez vos avis sur le jouet après utilisation.

Comment protéger vos enfants de la toxicité des jouets ?

Malgré la réglementation, beaucoup de jouets pour enfants contiennent toujours les substances nocives dénoncées. Pour ce faire, il revient aux parents d’être vigilants lors de l’achat desdits jouets en privilégiant les jouets faits de matériaux naturels et écolos (bois, coton…).

Comme pour tout achat, optez pour la qualité et non la quantité. Par-dessus tout, veillez à l’hygiène : lavez, aérez, dépoussiérez, séchez fréquemment les jouets en fonction de la recommandation de la notice d’utilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.