Historiquement considérée comme contraire à la médecine classique, la médecine douce a réussi à séduire de plus en plus de personnes au fil des années. Ces médecines douces proposent une approche différente des traitements et de la guérison, ce qui peut inclure le recours aux massages, ainsi que l’utilisation de certaines plantes. S’il est vrai que les médecines douces séduisent de plus en plus de patients, cela n’a pas toujours été le cas. Heureusement, de nombreux professionnels de la santé commencent à suggérer l’utilisation des thérapies alternatives afin de compléter les soins classiques afin de soulager certains patients.

Pourquoi avoir recours aux médecines douces ?


Il existe de nombreuses raisons qui peuvent expliquer pourquoi de nombreux patients ont recours aux médecines douces. La principale raison vient d’une envie ou d’un besoin de consommer moins de médicaments. En effet, il n’est pas rare pour certaines personnes de ne pas vouloir consommer des médicaments trop souvent ou en trop grande quantité. Outre ce cas, il existe également des personnes, qui pour des raisons de santé, ne sont pas en mesure de supporter certains médicaments. Dans ce cas, précis, le recours à la médecine douce est très important, car la santé immédiate du patient en dépend.

Quelles sont les différentes médecines douces qui existent ?

Force est de constater qu’il existe de nombreux types de médecines douces. Chacune de ces médecines est unique, car elles se basent sur des éléments particuliers pour essayer de traiter les patients au mieux. Selon le type de médecine douce, les traitements utilisés sont différents. Il peut être question dans certains cas d’utiliser des médicaments à base de plantes uniquement, de faire appel à la conscience de soi ou d’avoir recours aux services d’un bio energeticien. Avec les médecines douces, le patient devient un participant actif qui est impliqué dans le processus de guérison. Cela permet aux patients de mieux comprendre les fonctions de leur corps ainsi que le lien avec leur santé.

Quels sont les principaux avantages des médecines douces ?

Force est de constater que de plus en plus de professionnels de la santé suggèrent l’utilisation des médecines douces en complément des traitements conventionnels. Ce sont ces initiatives qui sont à la base de nombreuses études dont le but est d’examiner et de valider l’utilité ainsi que la sécurité de ces traitements non standards. Voici les principaux avantages des médecines douces.

Les médecines douces permettent de réduire la douleur

On constate que de nombreuses personnes se tournent vers les médecines douces afin de lutter efficacement contre la douleur lorsque les traitements classiques ne sont d’aucune utilité. Les médecines douces offrent des traitements efficaces aux personnes qui n’ont pas accès aux cliniques classiques dans le cadre de leur régime d’assurance maladie. En outre, les médecines douces sont particulièrement efficaces pour ce qui est de traiter les douleurs chroniques dont peuvent souffrir certaines personnes.

Les médecines douces proposent des traitements moins agressifs


Le recours aux médecines douces a pour effet dans certains cas d’atténuer les symptômes de certaines maladies graves comme le cancer. En effet, il est important de savoir que les traitements contre le cancer ont des effets secondaires très importants sur le corps des patients. Malheureusement, il n’existe pas de traitements conventionnels pour lutter contre les effets négatifs induits par la chimiothérapie. Heureusement, on constate que chez certains patients, le recours aux médecines douces permet d’atténuer ces effets secondaires, ce qui permet aux patients concernés de mieux supporter leur traitement contre le cancer.

Les médecines douces proposent des traitements moins coûteux

Bien que les traitements de médecine douce aient pour but de soigner, on constate que ces remèdes sont bien moins chers que les traitements proposés par la médecine classique. S’il est vrai que certaines médecines douces ne sont pas bon marché, il s’agit là de cas exceptionnels. En effet, la plupart du temps, les traitements dits naturels coûtent beaucoup moins cher que les traitements conventionnels. Non seulement cela rend les médecines douces plus accessibles, mais cela permet également de faire connaître ces médecines douces plus facilement.

Les médecines douces provoquent moins d’effets secondaires

Les thérapies alternatives ont très peu d’effets secondaires. Cet avantage est d’une importance capitale lorsqu’on sait que les traitements classiques contre certaines maladies sont douloureux et très difficiles à supporter pour les patients. Toutefois, il est important de relativiser et de ne pas croire que les médecines douces sont efficaces dans tous les cas. En effet, il s’avère que même les thérapies douces peuvent avoir certains effets négatifs sur le corps en fonction de la maladie à traiter et en fonction du traitement utilisé. En outre, il faut savoir que toutes les thérapies douces ne sont pas testées scientifiquement. Il est donc impossible d’affirmer que tous les traitements naturels qui sont proposés sont dénués d’effets secondaires.

Les médecines douces sont idéales pour la santé mentale

Peu de gens le savent, mais on constate que la médecine douce peut avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale des patients. L’approche de la médecine douce étant basée sur la guérison de l’esprit et du corps, il n’est pas étonnant que le recours à la médecine traditionnelle soit en mesure de réduire le stress des patients tout en leur permettant de se détendre. Il existe de nombreuses médecines douces qui fonctionnent sur ce principe et parmi les plus efficaces on peut citer :

  •  la massothérapie ;
  •  l’hypnose ;
  •  la méditation ;
  •  l’imagerie visuelle.

De nombreuses études ont prouvé que l’art ainsi que la musique peuvent aider certains patients souffrant de schizophrénie et de dépression en stimulant la libération naturelle d’opiacés et d’endorphines dans le corps.

Faut-il choisir entre la médecine classique et la médecine douce ?


La médecine classique se base principalement sur des connaissances scientifiques pour soigner le corps humain. Chacun des traitements proposés par la médecine classique a été soigneusement testé afin de s’assurer de leur efficacité scientifique. En d’autres termes, on peut dire que la médecine classique s’appuie sur des siècles d’études et de vérités scientifiques afin de fournir aux patients des traitements efficaces et fiables susceptibles de les soigner.
Les médecines douces quant à elles se basent sur des standards différents de la médecine classique puisqu’il est souvent question ici de traiter les différents corps du patient. En effet, certaines médecines douces ont pour but de traiter les symptômes en soignant le corps physique, le corps spirituel et le corps énergétique. En outre, les médecines douces sont moins invasives puisqu’elles n’ont pas recours aux médicaments classiques ou à la chirurgie. Toutefois, il serait présomptueux de penser que les médecines douces sont inefficaces pour autant. En effet, on constate que de nombreuses médecines douces fonctionnent et cela se confirme scientifiquement.

Quelles sont les limites des médecines douces ?

Force est de constater que pour de nombreux professionnels de la santé, le terme de médecine douce est trompeur. En effet, pour ces médecins, le but principal des médecines douces n’est pas de remplacer les traitements conventionnels, mais de les compléter. De nombreuses médecines douces permettent en effet d’alléger les symptômes des patients souffrant de certaines maladies. En outre, on constate que de plus en plus de médecins n’hésitent pas à conseiller ces médecines douces à leur patient en complément de leur traitement classique.
Comme c’est le cas pour les médecines conventionnelles, il faut savoir que les médecines douces nécessitent l’intervention d’un professionnel afin d’être effectives. Le but ici est que la thérapie douce n’interfère pas avec le traitement conventionnel prescrit au patient. Il faut savoir par exemple que certaines plantes utilisées en phytothérapie peuvent lutter contre la nausée, mais lorsqu’elles sont mal dosées, elles peuvent entrer en conflit direct avec les traitements de chimiothérapie utilisés pour soigner les patients souffrant de cancers.

En conclusion

En définitive, on constate que les médecines douces offrent de nombreux avantages lorsqu’elles sont utilisées comme il se doit. Cependant, force est de constater que les médecines douces ne sont pas en mesure de se substituer complètement aux médecines classiques. En effet, bien que les effets de certains traitements alternatifs soient réels, il n’est pas possible pour l’instant de prouver scientifiquement les effets de tous les traitements alternatifs. Dans tous les cas même s’il s’agit avant tout de médecines douces, les médecines douces nécessitent l’intervention d’un spécialiste afin de montrer tout leur potentiel. Il est donc crucial pour les patients de s’adresser à de véritables professionnels afin d’éviter d’éventuelles complications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.