Opérer dans une activité pharmaceutique rapporte une aide précieuse à la société. En même temps, il s’agit d’un investissement lucratif à long terme. Alors que vous êtes diplômé en pharmacie, ouvrir sa propre officine s’avère une option intéressante. La rédaction vous dévoile toutes les étapes que devez considérer pour ouvrir une pharmacie.  

Respectez les qualifications requises

En France, ouvrir une pharmacie de demain nécessite tout d’abord la réception de votre diplôme de fin d’études en pharmacie. Un doctorat en pharmacie ainsi qu’une expérience professionnelle de 6 à 12 mois s’avèrent indispensables. Vous devez maîtriser les détails de votre projet à citer principalement les besoins fréquents des clients et l’organisation des personnels auprès d’un établissement pharmaceutique. 

La consultation de votre dossier s’étale sur une durée de 2 à 4 mois. Vous obtiendrez des consignes importantes à respecter concernant la distance minimale de votre lieu d’exploitation avec la pharmacie la plus proche. De cette manière, vous saurez repérer facilement l’implantation idéale de votre future pharmacie. Si vous avez déjà un terrain ou un immeuble destiné pour le projet, il est mieux de le mentionner dans votre demande. 

Un pharmacien a le droit de coopérer avec un investisseur pour le financement de son projet. Pour ce cas, les contrats seront signés entre les deux parties prenantes. Toutefois, le titre de propriété de l’enseigne ne peut revenir qu’au pharmacien. Si l’investisseur exerce la profession de pharmacien, il est possible de miser à la copropriété de l’enseigne pharmaceutique par les deux diplômés.

Il est bon de savoir qu’un pharmacien ne peut être titulaire que d’une seule pharmacie. De plus, il est strictement interdit d’exercer une autre profession, selon le Code de la Santé publique en Europe.

Obtenez votre licence d’exploitation

Du point de vue juridique, la création d’une pharmacie est soumise à l’obtention d’une licence d’exploitation. Vous pouvez vous assurer de l’accord de votre demande si votre région n’a pas encore assez d’officines. En fait, pour une commune de plus de 30 000 habitants, le ministère de la santé publique recommande une pharmacie pour environ 3 000 habitants. Une commune doit avoir plus de 7 000 habitants pour abriter deux pharmacies à la fois. 

Si l’effectif des pharmacies de votre département est déjà complet, il convient de cibler d’autres régions. Autrement, le rachat d’une pharmacie est également intéressant. Cette option représente à peu près le même taux de survie que la création d’une nouvelle officine. 

A part la licence d’exploitation, il est obligatoire de s’inscrire à l’ordre des pharmaciens de votre ville. A chaque requête, vous devez montrer une copie de votre diplôme. 

En cas de rachat d’une officine déjà existante, il suffit de légaliser le changement de propriétaire au niveau juridique. Cette option nécessite un investissement considérable car il faut à la fois laisser le pas-de-porte pour le local, acquérir les fonds de commerce et les parts sociales, les mobiliers et équipements informatiques ainsi que de rénover les équipements de la pharmacie si nécessaire. Le prix du rachat vaut environ de 80% du chiffre d’affaires annuel de cette enseigne. Vous aurez à changer les vitrines ou les étagères afin de personnaliser votre nouvelle officine.

Découvrez les spécificités fiscales des pharmacies

Les établissements pharmaceutiques sont soumis à quelques taux de TVA variables en fonction des médicaments et des conditions de la sécurité sociale. 

  • Un taux de 20% : Un TVA de 20% est prélevé pour les équipements de soins comme la seringue et les ampoules. Cela concerne également les médicaments d’usage vétérinaire. 
  • Un taux de 10 % : Le TVA de 10% est applicable pour les médicaments qui ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Il en est de même pour les préservatifs et tous les articles de prévention des virus. 
  • Un taux de 2,1% : Le TVA de 2,1% concerne les médicaments pris en charge par la sécurité sociale. Il est aussi applicable pour l’acquisition des produits sanguins. 

Pour une bonne gestion de votre pharmacie, le gérant doit mettre en avant le suivi de quelques indicateurs. Il est important de repérer l’évolution des chiffres d’affaires au bout des 3 premiers mois de l’activité pharmaceutique. Cela permet de réviser le stock de l’enseigne si nécessaire. Il faut également prendre note du taux de marge et aussi du chiffre d’affaires par salarié. 

Songez à numériser vos services

La digitalisation de vos prestations s’avère une étape obligatoire. Afin de garantir la satisfaction de vos clients, investissez pour des matériels informatiques haut de gamme. 

Avec l’avancée de la technologie, il n’est plus question de donner aux clients une facture entièrement écrite à la main. Une caisse enregistreuse s’avère l’équipement la plus pratique. Pour une bonne gestion de votre stock de médicament, recrutez un bon gestionnaire. Il est conseillé d’installer un logiciel de gestion de stock sur toutes les machines utilisées par vos personnels. Votre réceptionniste devrait avoir accès à la liste des médicaments et des articles de bien-être de votre pharmacie. A un simple questionnement du malade, vous devez être capable de lui annoncer le prix du médicament. En parallèle, vous verrez le nombre de paquets disponibles en stock. Créez une alerte pour que vos ordinateurs puissent vous signaler lorsque le stock d’un médicament commence à être épuisé. 

Il est possible de lancer votre activité pharmaceutique en ligne. Songez à créer un site web pour votre pharmacie pour attirer plus de clients potentiels. Seulement, vous serez soumis aux règlements des ventes de médicaments sur internet. 

Repérez la liste des médicaments les plus prescrits

Vous l’aurez déjà sûrement connu au cours de vos études en pharmacie, il existe quelques types de médicaments très recherchés par les clients dans le cadre d’un traitement ou d’une automédication. Il s’agit des : 

  • Antibiotiques,
  • Anxiolytiques, 
  • Antidépresseurs,
  • Antidouleurs

Chaque jour, vous ne manquerez pas de vendre des plaquettes d’amoxicilline, de doliprane ou d’ibuprofène. Ces psychotropes sont utilisés pour de nombreuses maladies en guise de traitement de base. Ils peuvent être acheté auprès d’une pharmacie avec ou sans ordonnance. En fait, ils représentent un moindre risque pour la santé avec une prise modérée. Vous pouvez conseiller ces types de médicaments pour calmer l’allergie, la douleur et la dépression de votre client en attendant son rendez-vous avec son médecin. 

Par ailleurs, il est recommandé d’avoir tous les médicaments qu’ils soient déjà vulgarisés ou spécifiques. La demande des clients varie de leurs traitements. N’oubliez pas de prévoir sur vos étagères les éléments indispensables pour les soins. Il s’agit notamment des cotons, des sparadraps, des seringues, des bandes et de tous les éléments qui font partie d’une trousse de secours

A part la vente des médicaments et des accessoires de soins, vous pouvez également commercialiser des accessoires et produits de bien-être afin d’augmenter votre chiffre d’affaires. De nombreuses mamans rejoignent la pharmacie pour les équipements d’un nourrisson : biberon, stérilisateur, tétine, tire-lait, parfum bébé, etc. Votre nouvelle officine sera également plus attirante avec des articles pour maman comme les serviettes hygiéniques standard et de maternité, les tampons, les déodorants sans alcool, les crèmes pour visage, les lingettes intimes, etc. Quant aux hommes, ils rejoignent une pharmacie pour les préservatifs, les pilules ou sirops qui boostent l’énergie sexuelle, les crèmes de rasage, etc. 

Etablissez le budget prévisionnel de votre projet

Avant l’envoi de votre lettre de demande de la licence d’exploitation, assurez-vous que votre économie puisse couvrir les charges liées à votre projet. Il convient de réaliser un business plan raisonnable afin d’éviter les imprévus. 

Les dépenses concernent l’aménagement du local pour la vente et le stockage des médicaments. Considérez dans votre compte les comptoirs de vente, les étagères ainsi que les matériels informatiques et de facturation. Les charges à prévoir incluent le coût du stock des médicaments, le loyer commercial, le salaire des personnels et les dépenses publicitaires. 

En ce qui concerne l’équipe de votre pharmacie, il faut recruter des chargées d’accueil, des caissiers, des responsables de la livraison, des comptables et des agents d’entretien du local. 

Afin de garantir votre sécurité, posez des caméras de surveillance à l’intérieur et à l’extérieur de votre pharmacie. Des clients malhonnêtes risquent d’être tentés au vol si vous exposez vos médicaments et toutes les autres marchandises sur les étagères étalées dans quelques rayons. Il est prudent de contacter une agence de gardiennage professionnel afin de profiter des agents de sécurité bien équipés à l’intérieur et à l’extérieur de votre pharmacie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.