Encore très peu connue dans le monde, la médecine quantique a vu formellement le jour au début des années 1970. Il s’agissait d’une nouvelle façon de soigner et qui se différenciait à bien des égards de la médecine classique. Alors, qu’est-ce que c’est que la médecine quantique ? Pourquoi est-il important de l’explorer ? Que lui reprochent ses détracteurs ?

La médecine quantique, qu’est-ce que c’est ?


Vous connaissez sans doute la mécanique quantique ou encore la physique quantique. Mais la médecine quantique vous est très peu familière. Cela est, en effet, normal, puisque contrairement aux deux disciplines sus-énumérées, la médecine quantique est récente. Théorisée par Fritz-Albert Popp en 1970, la médecine quantique s’appuie sur les travaux de la physique quantique.

Globalement, cette médecine considère l’individu comme étant le siège de vibrations générées par des biophotons. Ces derniers permettraient donc aux cellules de communiquer entre elles par des signaux électromagnétiques. Et c’est le dysfonctionnement de cette communication qui serait à la base des maladies que rencontre l’organisme.

Ce concept de médecine quantique se propose alors de soigner les maladies à l’intérieur du corps en rétablissant les signaux électromégantiques. Pour ce faire, elle s’appuie sur la biorésonnance.

Qu’est-ce que c’est que la biorésonnance ?

Bien qu’étant aussi utilisée dans d’autres types de médecines, la biorésonnance trouve son plus large champ d’application en médecine quantique. Elle est une méthode de diagnostic et de traitement des maladies fondées sur la capacité des êtres vivants à capter et à émettre des rayonnements. Pour ce faire, le spécialiste de médecine quantique va faire usage d’une gamme variée d’appareils de biofeedback :

  • le système LIFE ;
  • la machine d’Imagerie Electro-photonique SCIO ;
  • le décodeur/analyseur des biofréquences humaines ;
  • etc.

Grâce à ces différents outils, le praticien soigne le malade en agissant par biorésonance endogène ou par biorésonance exogène. Dans le premier cas, il s’agira pour le spécialiste de restaurer l’équilibre énergétique du patient en utilisant les signaux électromagnétiques de ce dernier. Dans le deuxième cas, on utilisera un générateur de fréquence pour restaurer l’équilibre électromagnétique du patient.

La médecine quantique, pourquoi explorer cette forme de médecine ?


La médecine quantique est classée à ce jour dans la catégorie des médecines dites non conventionnelles. Elle permet de soigner une gamme variée de maladies à l’instar des cancers, des maladies immunologiques, du stress ou encore la dépression. Son principal avantage est d’être une médecine non intrusive. À ce titre, elle connait un véritable essor auprès de ceux qui privilégient une approche plus holistique en matière de soins de santé. Toutefois, il faut observer que la médecine quantique ne fait pas l’unanimité notamment auprès des acteurs de la médecine classique.

La médecine quantique, que lui reproche-t-on ?

Considérée comme une pseudo-médecine, certains scientifiques iront jusqu’à qualifier la médecine quantique de fatras verbal. Elle n’est non plus reconnue par l’OMS dans la liste des Médecines Alternatives et Complémentaires (MAC). Alors, pourquoi ce désintérêt de la part des scientifiques à l’égard d’une médecine vers laquelle se tournent de plus en plus de patients ?

En effet, la source des différents reproches faits à la médecine quantique est liée à sa méthode de traitement des maladies. Ainsi, pour de nombreux experts, son impact sur la santé humaine est similaire à celui de l’effet placebo. Par ailleurs, il se pose à ce jour le problème de la fiabilité du diagnostic posé en médecine quantique. Les appareils et logiciels utilisés pouvant varier d’un praticien à un autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.