La calvitie ne représente plus une fatalité. La chirurgie capillaire garantit désormais des résultats fiables avec un risque de rejet quasiment nul. Comment se déroule une telle intervention ? Quelles précautions prendre pour retrouver effectivement une chevelure dense ?

La consultation, une étape déterminante

En cas de perte de cheveux, les gens doivent se rendre chez un médecin pour découvrir les véritables causes de ce phénomène. En effet, certaines pathologies peuvent provoquer une calvitie temporaire. Aucun traitement ne s’impose dans un tel contexte. Une greffe de cheveux intervient uniquement pour une alopécie irréversible. Seuls quelques chirurgiens qualifiés peuvent réaliser ce type d’opération complexe.  Pour bénéficier de prestations de qualité, les patients doivent se rendre prioritairement dans une clinique qui utilise les nouvelles techniques de greffe capillaire. Cela les épargne de toute mauvaise surprise et leur garantit une opération réussie. Deux options distinctes permettent aux professionnels de gérer ces opérations.

  • Les spécialistes recommandent la greffe par bandelettes pour mettre fin aux alopécies importantes. Cette méthode reste très prisée en raison de sa fiabilité.
  • L’extraction folliculaire convient beaucoup plus aux petites et moyennes calvities. Elle demeure la solution la plus récente.

Les patients doivent solliciter l’assistance d’un praticien qualifié expérimenté pour une greffe de cheveux réussie. 

L’intervention chirurgicale, une opération délicate

La procédure diffère en fonction de la technique utilisée. La méthode de la bandelette consiste à retirer un morceau de peau et à le repiquer sur la zone cible après l’avoir divisé en différents groupements d’unités folliculaires. La transplantation s’effectue avec minutie. Cette technique permet aux chirurgiens de greffer près de 6000 cheveux en une séance de 3 à 5 heures. Quelques traces restent visibles après la cicatrisation. Mais, les gens parviennent facilement à les dissimuler.

Quant à l’extraction des unités folliculaires, elle représente une méthode récente. Elle consiste à retirer les follicules avec un petit poinçon circulaire. Les chirurgiens doivent opérer avec minutie pour éviter de les briser ou de les abîmer. La transplantation de ces cellules s’effectue au forceps ou avec un implantateur de Choï. Les professionnels recourent aussi souvent à l’ARTAS, un système de greffe robotisée adaptée aux calvities importantes. Avec l’extraction des unités folliculaires, aucune cicatrice ne subsiste à l’issue de l’intervention chirurgicale. Cela représente le principal atout de cette technique. D’autres méthodes perfectionnées permettent également de réaliser une greffe des cheveux. 

Greffe des cheveux, une opération coûteuse 

La greffe par bandelettes représente une méthode très fiable. Les chauves doivent débourser 5000 à 6000 € pour chaque séance. Cela dure environ 3 à 5 heures. Cela dépend du nombre de cheveux à transplanter. Quant à la technique de l’extraction des unités folliculaires, elle coûte entre 4 000 et 5 000 € pour une séance. L’opération se déroule en 3 à 5 heures. Cela ne requiert pas d’agrafe ou de suture. La cicatrisation ne laisse aucune trace. En cas de douleurs, les patients peuvent prendre un antalgique et un anti-inflammatoire. Dans tous les cas, ils doivent solliciter un chirurgien qualifié et expérimenté pour bénéficier de prestations de qualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.