Malgré leur esthétique, les chaussures ordinaires peuvent engendrer des douleurs aux pieds voire au reste du corps. Les cors, les orteils en griffe, les durillons ou encore l’hallus valgus fragilisent les appuis et entraînent des douleurs au quotidien. Le port préventif de chaussures orthopédiques sera alors envisagé pour remédier à l’inconfort.

Le fonctionnement des chaussures orthopédiques

Pour se conformer aux pieds sensibles, la chaussure orthopédique comprend une semelle thermoformée, une orthèse plantaire, une tige et des renforts. Et pour ne pas comprimer le pied, la chaussure se referme généralement avec une bande velcro très pratique. Si la forme de la semelle dépend du modèle choisi, l’orthèse plantaire se révèle indispensable pour maintenir le pied et limiter les frottements durant la marche. Et bien évidemment, les matériaux respirants sont privilégiés pour assurer un confort optimal.

Les pathologies nécessitant le port de chaussures orthopédiques

Le médecin traitant recommande d’utiliser des chaussures orthopédiques en cas de déformations du pied (cor, durillon, etc.) ou d’insuffisances articulaires acquises (hallux valgus, arthrite, polyarthrite, etc.). Le professionnel de la santé prescrit également le port de chaussures orthopédiques lorsque les membres inférieurs présentent une certaine inégalité de longueur. Ces chaussures spéciales ont été conçues pour apporter du confort en cas d’amputation, d’absences congénitales, de résection de parties du pied, et sont adaptées aux troubles moteurs comme l’hémiplégie.

chaussure orthopédique

À chaque pathologie sa chaussure orthopédique

Les douleurs, les déformations des orteils ou du pied, une instabilité au niveau de la cheville s’avèrent handicapantes et douloureuses au quotidien. Mais attention, les chaussures médicales ne se choisissent pas au hasard. Ainsi, en cas de douleur au niveau du tendon d’Achille, le médecin recommandera le port de chaussures dotées de talons d’une hauteur légèrement supérieure à celle de vos chaussures habituelles. Le but étant de soulager les tensions.

Les chaussures thérapeutiques à semelles souples et amortissantes conviennent pour soulager les douleurs sous l’avant-pied. Les talons sont à éviter dans le cas des pathologies telles que les métatarsalgies. Évitez aussi les semelles trop fines ou rigides qui ne font qu’amplifier les douleurs.

Ceux qui ont des orteils en griffe ou qui souffrent d’hallux valgus doivent porter des chaussures pourvues de tissus extensibles. Privilégiez les modèles sans couture. De plus, les chaussures médicales conviennent aussi aux personnes dont l’avant-pied est trop volumineux pour une chaussure classique. Le port d’une orthèse plantaire se révèle indispensable pour remédier aux douleurs aux pieds.

Les différents types de chaussures thérapeutiques

Il existe différents types de chaussures à caractères thérapeutiques. En premier lieu, vous avez les chaussures thérapeutiques de série (CHTS) qui sont prises en charge par la Sécurité Sociale. Elles offrent un maintien optimal et corrigent les anomalies constatées aux pieds. Pour les besoins spécifiques, ces chaussures thérapeutiques de série se déclinent en CHUT ou Chaussures Thérapeutiques à Usage Temporaire. Selon la pathologie, le choix se portera sur l’un des types de CHUT comme : les chaussures à décharge de l’avant-pied, les chaussures à décharge du talon et les chaussures qui augmentent le volume de l’avant-pied.

Autrement, vous avez les CHUP ou Chaussures Thérapeutiques à Usage Prolongé. Le patient dispose alors d’un chaussant spécifique qui vise le maintien, la correction et la décharge au niveau des pieds. Ces types de chaussures orthopédiques sont prescrits en cas de pathologies neurologiques entraînant un déséquilibre neuromusculaire. Elles s’avèrent aussi indispensables pour remédier aux pieds-bots, aux pieds convexes et aux déformations complexes.

Pour bénéficier de la prise en charge par la Sécurité Sociale, les CHTS doivent être prescrites par un pédicure podologue ou par un médecin. Attention, l’ordonnance doit impérativement être rédigée avant l’achat des chaussures. En sus, la prescription des chaussures médicalisées doit être faite sur une ordonnance indépendante.

Le rôle des chaussures orthopédiques

Leurs semelles souples et flexibles confèrent une extrême légèreté aux chaussures orthopédiques. La personne qui les porte ressent un confort immédiat. Mieux encore, les modèles peuvent être ajustables ou réglables selon la forme des pieds. Une chaussure orthopédique se démarque surtout par son volume chaussant considérable par rapport à une chaussure classique. Ainsi, une chaussure thérapeutique dédiée à un diabétique offrira un meilleur soutien au niveau de la voûte plantaire et du talon.

Des chaussures orthopédiques au design moderne

Exit les chaussures médicalisées vieillottes, les modèles se veulent désormais plus modernes et élégants. Par exemple, les patients aux pieds sensibles pourront chausser des bottines de ville confortables. Il existe aussi des mocassins ainsi que des chaussures de sport pour pieds sensibles. En plus de prendre soin de vos pieds, les chaussures orthopédiques se conforment aux critères de mode. Et puisqu’elles sont censées durer longtemps, les modèles se veulent résistants. Les matériaux utilisés épousent les différentes formes des pieds.

chaussure orthopédique

Douleurs aux pieds : que faire ?

Une consultation médicale se révèle indispensable en cas de douleurs aux pieds et/ou au dos. Le professionnel de la santé considérera les symptômes avant de faire une prescription. Il jugera de la nécessité de porter ou non des chaussures médicalisées. Quoi qu’il en soit, il s’avère indispensable de soulager les douleurs ressenties lorsque vous marchez. Certes, une paire de chaussures orthopédiques est plus chère, néanmoins, il faut tenir compte de sa grande durée de vie. Comptez également sur le confort et le soulagement des maux, alors que des chaussures classiques les aggraveront. En d’autres termes, cet investissement en vaudra la chandelle.

Où acheter des chaussures orthopédiques ?

Si la nécessité de chausser des chaussures médicalisées s’impose pour le confort du patient, exit les chaussures du commerce, il est temps de se concentrer sur des solutions thérapeutiques de série à usage prolongé vendues auprès des magasins d’orthopédie médicale. Vous en trouverez aussi en pharmacie ou via les e-com spécialisés. Pour les pathologies qui requièrent des chaussures médicales sur mesure, il est conseillé de faire appel à un podo-orthésiste. Ce dernier prendra les mesures nécessaires et concevra les chaussures spécifiques. Pour rappel, les chaussures orthopédiques font l’objet d’un remboursement par l’assurance maladie si elles permettent de soigner une affection de longue durée.

Comment entretenir les chaussures orthopédiques ?

La transpiration acide émanant des pieds peut endommager les matériaux de vos chaussures médicalisées. Pour qu’elles puissent durer longtemps, pensez à les sortir à la fin de la journée. Elles auront ainsi le temps de sécher. Vous pouvez aussi les laver avec de l’eau savonneuse. Toutefois, évitez de les sécher en plein soleil ou à proximité d’une source de chaleur.