Alors même qu’elle était très peu utilisée depuis sa mise en fonction en 2018, la téléconsultation a connu un franc succès depuis ces quelques années à cause de la pandémie de SARS-CoV-2. Entre la période du 1er au 22 mars, on estime qu’environ 115 000 téléconsultations ont été pratiquées par le personnel soignant. Autrefois remboursé à 70 % par l’assurance maladie, la téléconsultation est désormais prise en charge à 100 % depuis le 18 mars afin de soulager le personnel soignant et de limiter les déplacements des patients. Sur les 115 000 téléconsultations qui ont été enregistrées entre le 1er et le 22 mars, on remarque que plus de 80 000 téléconsultations ont été pratiquées durant la seule semaine du 16 mars, semaine durant laquelle le remboursement par l’assurance maladie a été totalement pris en charge.

La téléconsultation : une nécessité


Force est de constater qu’en ce qui concerne la pratique de la téléconsultation, le coronavirus a tranché. Bien que généralisée depuis septembre 2018, la téléconsultation n’était pas très répandue dans le milieu médical. Toutefois, depuis l’épidémie et les mesures de confinement qui ont été adoptées par le gouvernement, les médecins ainsi que leurs patients ont été contraints de faire le choix de la téléconsultation

Il a clairement été recommandé à la population de préférer la consultation à distance au déplacement dans les cabinets. Il est possible de procéder à une téléconsultation avec son médecin traitant, mais à titre exceptionnel, vous pouvez également consulter un autre médecin si le vôtre n’est pas disponible. La consultation à distance a également été étendue aux sages-femmes afin que les femmes enceintes puissent consulter sans avoir besoin de se déplacer durant la période de confinement.
Suite à la décision de privilégier la téléconsultation, de nombreuses solutions de consultation à distance ont vu leur nombre d’utilisateurs s’envoler. Mais dans la pratique, comment les choses se passent-elles vraiment ?

Covid-19 : comment procéder à une téléconsultation ?

Avant toute chose, il est important de contacter votre médecin traitant afin de savoir s’il est en mesure de pratiquer une téléconsultation. En effet, certaines dispositions techniques doivent être mises en place pour que le service fonctionne. Plusieurs situations peuvent donc se présenter à vous.

  •  Votre médecin est équipé d’une solution de téléconsultation

De nombreuses solutions de téléconsultations sont disponibles sur le marché depuis plusieurs années. Si votre médecin est déjà équipé de l’une de ces solutions, tout ce qu’il a à faire est de vous donner les informations de connexion nécessaires pour que vous puissiez vous identifier sur le service en question. En général, vous devez vous rendre sur un site internet afin d’obtenir l’heure et la date de votre rendez-vous médical ainsi que les informations de connexion dont vous aurez besoin. Sachez également que certaines solutions de téléconsultation nécessitent le téléchargement au préalable d’un logiciel ou d’une application sur votre smartphone ou votre tablette.

  •  Votre médecin n’est pas équipé, mais il est disposé à procéder à une téléconsultation

Outre les solutions de téléconsultations, il est possible de procéder à une consultation à distance simplement en utilisant une application de vidéo-conférence. Skype, Facetime, Whatsapp ou encore Zoom, sont autant d’outils de vidéo-conférence qui peuvent être utilisé par votre médecin pour réaliser une consultation à distance si celui-ci n’est pas équipé de système de téléconsultation classique. Il faut tout de même savoir qu’en utilisant une application de vidéo-conférence conventionnelle, le médecin devra faire son affaire de la feuille de soins. Celle-ci devra être envoyée au patient soit sous forme électronique, soit sous la forme d’une feuille de soins classique qui vous sera envoyée par courrier.

  •  Vous n’avez pas de médecin traitant, votre médecin n’est pas équipé pour la téléconsultation ou il ne veut pas en entendre parler

Dans le cas où vous seriez dans l’une de ces situations, sachez qu’il existe des solutions adaptées. Il existe en effet de nombreuses plateformes de téléconsultations institutionnelles et régionales qui ont été mises en place par les agences régionales de santé. Outre ces plateformes de téléconsultation institutionnelles, il existe également des plateformes privées dont la liste a été publiée par un arrêté officiel. En vous rendant sur l’une de ces plateformes de consultations à distance, vous avez la possibilité de vous faire examiner en ligne par un médecin compétent et qualifié.

Force est de constater qu’en cette période de pandémie, ces plateformes de téléconsultation institutionnelles sont parfaitement adaptées pour aider les personnes qui n’ont pas de médecin ou dont les médecins ne sont pas équipés pour pratiquer une consultation à distance.

Comment se prépare-t-on pour une téléconsultation ?


S’il est vrai que la téléconsultation est d’une grande utilité durant les périodes de confinement, l’utilisation des services de téléconsultation n’est pas intuitive pour tout le monde. Afin que votre consultation en ligne se déroule comme il se doit, il est recommandé de suivre les directives suivantes.

Les procédures à respecter avant le rendez-vous médical

Avant le rendez-vous, il est conseillé de réunir tous les documents dont vous aurez besoin. Cela vous permettra en effet de gagner un temps précieux, surtout lorsque les médecins sont surchargés. Parmi les documents que vous devez avoir près de vous, on peut citer : votre carte vitale ou votre attestation de droits à l’assurance maladie. Munissez-vous également des ordonnances en cours ou la liste des différents traitements qui vous ont été prescrits. Préparez également le nom ainsi que les coordonnées des médecins généralistes et des spécialistes qui vous suivent habituellement. Faites de même avec le nom et les coordonnées de votre pharmacien. Munissez-vous d’un résumé de vos antécédents médicaux et préparez un résumé précis du motif de votre appel et de vos symptômes. En outre, si vous avez des documents médicaux comme des analyses biologiques ou des comptes-rendus, il est conseillé de garder ces documents près de vous afin d’être prêt à les envoyer au médecin en cas de nécessité.

Le matériel requis pour la téléconsultation

Il s’agit de l’une des étapes les plus importantes à mettre en place pour assurer le bon déroulement de votre téléconsultation. Si vous ne savez pas comment procéder, sachez que vous pouvez vous faire aider par un proche ou par un membre du personnel médical compétent. En ce qui concerne le matériel indispensable à la consultation en ligne, vous devez disposer :

  •  d’un ordinateur muni d’une webcam et d’une bonne connexion à internet ;
  •  d’une tablette connectée au réseau mobile ou au WiFi ;
  •  d’un smartphone connecté au réseau internet et disposant d’une excellente qualité vidéo ;
  •  de télécharger dans certains cas l’application de téléconsultation sur votre ordinateur, votre tablette ou sur votre smartphone.

Qu’en est-il des tests d’auto-surveillance habituels ?

Dans le but de s’assurer de votre état de santé global, les médecins réalisent généralement certains tests. Dans le cadre d’une téléconsultation, il revient au patient d’effectuer lui-même ces tests dont il devra ensuite transmettre les résultats à son médecin. Il s’agit de prendre sa température et son poids, de vérifier sa tension artérielle avec un appareil adapté si vous en possédez un, et de vérifier le taux de glycémie capillaire.
Afin que la consultation se déroule dans les meilleures conditions, il est conseillé de vous isoler dans un endroit calme. Choisissez une pièce dépourvue de bruits parasites et vous donnant accès à une bonne connexion à internet. En outre, il est vivement recommandé de rejoindre la salle d’attente virtuelle 15 minutes environ avant le début de la téléconsultation.

Quels sont les gestes et les comportements à adopter durant une téléconsultation ?


En raison de la pandémie de Covid-19, les médecins ont plus de travail qu’à l’accoutumée. Lors des séances de téléconsultation, il est donc important pour les patients d’adopter les bons gestes afin de limiter les pertes de temps qui ne sont bénéfiques ni pour le patient ni pour le médecin.
Essayez de rester le plus calme possible et répondez clairement aux questions qui vous sont posées. Ne coupez pas la parole à votre médecin et faites-le répéter si vous ne comprenez pas ce qu’il vous dit. N’hésitez pas à poser toutes vos questions et questionnez le médecin au sujet des effets secondaires potentiels des traitements qui vous sont prescrits. Demandez au médecin de vous faire parvenir votre prescription par le moyen le plus adapté et demandez à ce que le compte-rendu de votre consultation vous soit adressé ainsi qu’à votre médecin habituel. Enfin, n’hésitez pas à prendre un nouveau rendez-vous si un suivi de votre cas s’avère nécessaire.

En conclusion

Force est de constater que la pandémie de coronavirus a quelque peu bouleversé les modes de fonctionnement de la société, et cela à tous les niveaux. La téléconsultation qui n’était pratiquée que par une minorité de médecins connait désormais un vif succès et de nombreux acteurs du marché l’ont remarqué. S’il est vrai que certaines plateformes de téléconsultation proposent leurs services gratuitement aux médecins durant cette période de crise, ce n’est pas le cas pour tous les acteurs du marché. En outre, on constate un certain monopole de la part de certaines plateformes et cela inquiète les médecins qui craignent un abus de la part de ces plateformes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.