La cigarette tue chaque année dans le monde près de 7 millions de personnes. En France, les chiffres sont tout aussi alarmants avec environ 75 000 décès en 2015. Ainsi, d’après les experts, avec ces chiffres, la cigarette est la première cause de mort évitable dans le monde. Face donc à ce drame mondial, il est important d’arrêter la saignée. Pour le faire, il suffit que chaque fumeur prenne l’engagement de ne plus fumer. À cet effet, voici quelques solutions pour y parvenir…

La cigarette électronique pour un arrêt tout doux de la cigarette…

Comment sevrer un fumeur ? La cigarette électronique inventée depuis quelques années est l’une des alternatives les plus crédibles pour y parvenir. En effet, la cigarette électronique est un dispositif qui produit une vapeur aromatisée qui ressemble à la fumée de cigarette. Ne comportant pas ou très peu de nicotine, elle représente un moyen très doux pour le sevrage tabagique.

Parmi les solutions utilisées pour remplacer la nicotine dans les e-cigares figure le CBD ou cannabidiol. Une molécule non psychotrope et dont vous pouvez découvrir certaines des vertus sur alternavites !

Compte tenu donc de son aspect moins dangereux, l’OMS et de nombreuses organisations de lutte contre le tabac préconisent que la cigarette électronique soit uniquement à l’usage des fumeurs. Ce qui n’est pas le cas ! De nombreuses personnes utilisent les e-cigares sans avoir fumé un cigare classique une fois dans leur vie.

Les autres substituts nicotiniques

Si la cigarette électronique est une alternative au cigare classique ou à la cigarette, il existe également d’autres moyens doux pour compenser le manque de tabac. C’est le cas :

  • des patchs ;
  • des gommes ;
  • des pastilles ;
  • du chewing-gum ;
  • des inhaleurs ;
  • etc.

Ces solutions représentent donc un moyen sûr d’aider le fumeur à abandonner progressivement la fumée sans devenir dépressif.

Les thérapies comportementales et les comprimés pour sevrer les hyper dépendants au cigare…

Le degré de dépendance au tabac ou à la nicotine varie selon les individus. À cet effet, si les moyens doux de sevrage peuvent très bien marcher pour certaines personnes, pour d’autres ces méthodes peuvent connaitre un échec. C’est pourquoi le narco dépendant doit cette fois-ci se tourner vers un spécialiste hospitalier du tabac. Ce dernier, en usant de mesures d’accompagnement, pourrait réussir le sevrage tabagique du fumeur.

Depuis quelques années, de nombreuses études tendent à prouver que les thérapies comportementales sont plus efficaces lorsqu’elles sont accompagnées de certains médicaments. Il s’agit entre autres de la varénicline, du bupropion L, etc. Toutefois, en raison de certains de leurs effets indésirables sur le fumeur, leur prescription doit bénéficier d’un réel suivi médical.

Comment accompagner votre chat dans son sevrage tabagique ?

Destiné à accompagner les fumeurs dans leur long et difficile sevrage, Smokitten est un jeu vidéo assez particulier. Mis en place par le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes, il représente un chaton virtuel malade du tabac. Le rôle du fumeur est alors d’accompagner le chaton dans son combat contre le tabac pendant 222 jours. Au cours de ceux-ci, l’envie du chat et du narco-dépendant de fumer doit progressivement disparaitre. Pour y arriver, une gamme variée de programmes allant des cours de yoga au running en passant par la boxe permet d’occuper le petit animal virtuel.

À ce jour, les moyens d’arrêter la cigarette se multiplient. Des plus doux aux plus radicaux, leurs effets se font ressentir sur le terrain. Ainsi, ils étaient 1 million de personnes à abandonner le tabac en 2017 en France. L’espoir est donc possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.