Pour arrêter de fumer, les fumeurs se tournent vers différentes méthodes. Parmi les méthodes de sevrage les moins drastiques, la e-cigarette se révèle la meilleur. C’est justement pour cela que cette solution est sollicitée par de plus en plus de personnes. Mais que sait-on vraiment de ce dispositif ? Découvrez ici ce qu’il y a à savoir sur le sevrage tabagique à l’aide de la e-cigarette.

Comment la e-cigarette aide dans le sevrage tabagique ?

IL est tout d’abord conseillé de trouver un modèle et un arôme qui vous convient durant le premier mois d’essai. Pour un début, procurez-vous un kit avec deux cigarettes électroniques complètes et une alimentation électrique. En ce qui concerne le choix des e-liquides, vous devez tenir compte de trois critères à savoir : le taux de nicotine, le ratio de propylène glycol et de glycérine. Vous pouvez tester différents dosages pour trouver celui qui ne vous fait pas ressentir les symptômes du sevrage. Il est possible d’acheter sur le net des e-liquides de qualité sans se ruiner.

Trouvez également les concentrations qui conviennent au goût et à la densité de vapeur que vous désirez. La e-cigarette remplacera les autres cigarettes au bout d’un mois de vapotage. Toutefois, si vous n’obtenez pas satisfaction, vous pouvez opter pour un modèle plus performant ou tester un dosage de nicotine plus fort.

La e-cigarette : est-ce dangereux ?

La question de savoir si la e-cigarette est dangereuse est celle que bon nombre de personnes se posent. Les autorités sanitaires ont encouragé l’utilisation de la cigarette électronique durant un moment. Mais, il existe des études qui soutiennent que la e-cigarette peut causer des problèmes de santé, dont certains cardiaques. Le vapotage peut donc représenter un risque pour la santé.

Toutefois, d’autres études ont prouvé que les composants de la cigarette électronique sont moins nocifs que le tabac. Le tabac nuit gravement à la santé et peut tuer très facilement. Il faut donc retenir que le vapotage peut être déconseillé aux non-fumeurs, car il constitue un danger pour eux. Par contre, il ne saurait être interdit aux fumeurs, car le rapport bénéfices/risques parait intéressant. D’ailleurs, le vapotage n’est censé durer que très peu de temps lors d’un programme de sevrage tabagique.

Comment limiter les risques du vapotage ?

Si votre souhait est d’arrêter de fumer, le vapotage peut vous y aider. Cependant, il vaudrait mieux que vous fassiez preuve de prudence. Pour cela, il existe quelques habitudes à adopter pour limiter les risques du vapotage. Pour commencer, sollicitez l’aide d’un tabacologue. Limitez du mieux possible votre période de vapotage puis passez progressivement à des e-liquides moins concentrés en nicotine. Aussi, faites de votre mieux pour arrêter de fumer durant la période de vapotage pour ménager votre santé.

Combinez la e-cigarette avec d’autres méthodes

Vous avez la possibilité de combiner la e-cigarette à des substituts de la nicotine. Vous pouvez par exemple l’associer aux patches. Si un fumeur dépasse les 21 mg de nicotine du patch, il peut la combiner avec les substituts oraux tels que les comprimés, les gommes, les sprays, etc. C’est une combinaison qui permet au fumeur d’atteindre le dosage nécessaire pour un sevrage des plus aisés. En outre, les substituts oraux apportent des petits pics de nicotine dans l’organisme, ce qui permet un meilleur soulagement du manque.

Faites-vous conseiller par un tabacologue

Décider d’arrêter de fumer est un grand pas. Toutefois, ce n’est pas un choix facile à supporter, peu importe la méthode de sevrage utilisée. Il s’avèrerait plus que judicieux de solliciter l’accompagnement d’un tabacologue avant et pendant votre période de sevrage. La e-cigarette joue un grand rôle dans le sevrage physique, mais il faut aussi prendre en compte le côté psychologique de la dépendance.

Le tabacologue peut aussi être d’une grande aide après votre sevrage, cela en vous apportant les conseils pour prévenir la rechute. De plus, ce spécialiste peut vous proposer un programme de sevrage personnalisé combinant le vapotage avec l’hypnose médicale ou l’acupuncture. Consulter un tabacologue ne serait pas une mesure de trop pour réussir votre sevrage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.