Les statistiques sur la douleur sont alarmantes : elles renseignent qu’une personne sur cinq souffrirait d’une forme chronique, modérée ou forte de douleur. Face à la persistance des maux et l’accoutumance développée vis-à-vis de certains antalgiques, plusieurs patients ont désormais recours au cannabis.

Malgré cette montée fulgurante de l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques, il convient de s’interroger sur l’opportunité de l’idée. On en parle ici.

L’utilisation du cannabis contre les douleurs produit-elle des effets secondaires ?

Réputée pour son efficacité dans l’atténuation de la douleur comparativement à d’autres médicaments, l’utilisation du cannabis reste des plus sûres. Son efficacité est garantie par la présence de deux molécules essentielles : le CBD et le THC.

Aucun effet secondaire n’a été pour l’heure recensé après son utilisation selon l’Organisation mondiale de la santé. De plus, l’usage du cannabis dans les conditions requises ne produit aucune accoutumance.  

Cependant, quel que soit le motif, le recours au THC est à éviter. Aussi, il est essentiel de veiller à choisir des graines de cannabis de qualité. Ainsi, vous pourrez réduire efficacement les douleurs dorsales et certaines douleurs chroniques liées aux cancers selon les propriétés de la feuille de cannabis utilisée.

Les propriétés anti-inflammatoires du cannabis

Au travers de la molécule du CBD, le cannabis possède des propriétés anti-inflammatoires qui lui permettent de lutter efficacement contre les douleurs inflammatoires. En effet, lors de l’utilisation du cannabis, la molécule du CBD actionne les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde.

Ces récepteurs, en particulier le CB2 contrôlent l’inflammation et inhibent la douleur neuropathique, permettant ainsi de contrôler autrement la réponse du corps. De même, le cannabis produit des effets antidépressifs qui garantissent la diminution des douleurs issues de l’arthrite articulaire.

Dans ce cas, la molécule de THC doit être combinée au CBD pour obtenir des résultats concluants. Bien qu’il possède des effets psychotropes, le THC sera inhibé par la présence du CBD.

Les propriétés antalgiques du cannabis

Une des raisons pour lesquelles le cannabis est largement adopté reste l’efficacité de ses propriétés antalgiques. En effet, contrairement aux antalgiques habituels qui ne sont autres que des opiacés, le cannabis agit ponctuellement sur la douleur.

Il agit sur les nerfs sensoriels et active les récepteurs de la glycine dans la moelle de façon à inhiber le message de douleur transmis au cerveau. Il n’engendre aucune dépendance et peut être facilement stoppé.
Le CBD peut aider à soulager de nombreuses douleurs telles que :

  • les douleurs neuropathiques ;
  • les douleurs dues au stress ;
  • les accidents vasculaires cérébraux, etc.

Les propriétés de régulation du taux de sérotonine

Certaines douleurs trouvent leur origine dans la chute du taux de sérotonine. C’est le cas par exemple de la migraine. L’utilisation du cannabis stimule la régulation du taux de sérotonine. Il peut aussi agir comme un myorelaxant en garantissant une décontraction des muscles du corps.

Ainsi, vous éviterez idéalement de devoir supporter des injections répétitives, car le cannabis permet d’abréger efficacement les différentes douleurs ressenties. L’utilisation du cannabis exerce également un effet de protection sur les nerfs, évitant ainsi la survenue des lésions nerveuses. L’absence d’effets secondaires significatifs en fait une alternative efficace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.