La migraine ophtalmique est un épisode de maux de tête précédés de troubles de la vision. Elle se manifeste selon les individus par une vision trouble ou floue, la survenue de points noirs, blancs ou de halo de lumière dans le champ de vision, un champ visuel qui se réduit, puis surviennent les céphalées. Elles sont violentes et très incommodantes. Si la migraine ophtalmique n’en n’est qu’à ses débuts, il est important de rapidement la traiter afin qu’elle ne se transforme pas en maladie chronique. 

Il faut soulager la pression

Selon l’intensité de la douleur et la fréquence d’apparition des migraines, deux approches peuvent être appliquées : la méthode naturelle et l’approche médicamenteuse. Pour soulager naturellement la douleur, vous pouvez appliquer un linge froid sur votre front et au niveau de nuque. La sensation de froid va immédiatement apaiser la douleur liée aux maux de tête. Vous pouvez aussi vous masser les tempes et le contour de la tête avec un baume mentholé. Une infusion au gingembre ou la prise d’un café serré contribuera à vous soulager. Sous certaines conditions, l’homéopathie peut être utilisée, découvrez cette solution contre la migraine ophtalmique. Pour des migraines moyennes à violentes, la prise de médicaments est nécessaire, généralement des antalgiques, des AINS ou un traitement spécifique précisé par votre médecin traitant. 

Adoptez une hygiène de vie saine

Si vous êtes prédisposé à développer des migraines ophtalmiques, il est important de mettre en place quelques bonnes habitudes pour votre bien-être. Autant que cela dépende de vous, évitez les situations de stress, les angoisses et l’anxiété. Adoptez une alimentation équilibrée, éviter la consommation excessive de café, le tabac et les lumières qui stimulent excessivement vos yeux. Évitez d’atteindre des situations de fatigue extrême et dormez suffisamment. Exercez une activité physique et privilégiez les disciplines relaxantes.

Évitez les complications

La migraine ophtalmique n’est pas toujours accompagnée de douleurs. Elle se localise dans les neurones et se manifeste au niveau des yeux. Elle passe généralement après quelques heures. Même s’il ne faut pas s’inquiéter, des complications peuvent survenir bien qu’elles soient très rares. Si vous avez des crises régulières, très incommodantes et invalidantes, alors évitez l’automédication. Il devient urgent de consulter afin d’être suivi par un spécialiste notamment un neurologue. Dans certains cas, des personnes ont développé des difficultés à s’exprimer, des paralysies d’une partie du corps. Pour poser un diagnostic clair et donner la conduite à tenir, le médecin recommandera un scanner cérébral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.