Sommaire

Avec l’augmentation de la durée de vie et la volonté des seniors de vivre dans leur propre environnement, le maintien à domicile est devenu un enjeu majeur pour les autorités publiques, les aidants familiaux et les structures spécialisées. Différentes solutions sont disponibles afin d’aider et d’accompagner les personnes âgées tout en préservant leur qualité de vie, leur bien-être, leur autonomie et leur sécurité.

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile

Ces services regroupent différentes prestations allant de l’aide aux tâches quotidiennes à l’aide médicale. Ils s’adressent notamment aux personnes âgées en perte d’autonomie ou ayant des besoins spécifiques. Les professionnels du secteur interviennent ponctuellement ou de manière régulière, selon le besoin.

L’aide-ménagère

L’aide-ménagère accompagne la personne âgée dans la réalisation des activités domestiques, telles que le nettoyage, les courses, la préparation des repas, l’entretien du linge ou encore le rangement. Cette aide précieuse contribue grandement au bien-être de la personne âgée et lui permet de rester chez elle plus longtemps.

Le service auxiliaire de vie

Les auxiliaires de vie sociale prennent en charge les tâches quotidiennes plus complexes, notamment les actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, alimentation, lever et coucher…). Ils assurent également un soutien moral, une présence rassurante pour la personne âgée en perte d’autonomie. Cette présence bien souvent quotidienne favorise le maintien d’une vie sociale et lutte contre l’isolement.

L’infirmier à domicile

Les infirmiers à domicile assurent les soins médicaux nécessaires (prise de médicaments, pansements, injections) et travaillent en étroite collaboration avec les médecins pour suivre l’évolution de la santé des patients. Cette proximité permet d’ajuster les traitements en temps réel et d’agir rapidement en cas de dégradation.

L’accompagnement et la garde à domicile

Certaines structures proposent des services de garde et d’accompagnement pour assurer le bien-être de la personne âgée durant. Ce type de service peut être adapté à la situation et aux besoins spécifiques de chacun.

Systèmes de téléassistance

La téléassistance consiste à mettre en place un dispositif permettant à la personne âgée de solliciter rapidement l’intervention des secours en cas d’urgence ou de malaise. De nombreux systèmes existent pour répondre à divers besoins : médaillons d’appel, bracelets, capteurs de mouvement ou encore détecteurs de chute.

En cas de chute ou de malaise, la personne âgée peut alerter le service d’assistance à l’aide d’une simple pression. C’est une solution à la fois performante et peu coûteuse. Elle offre une tranquillité d’esprit aux utilisateurs mais aussi à leurs proches.

allovie propose divers dispositifs de téléassistance de qualité afin d’assurer le maintien à domicile de vos proches.

Innovations technologiques

Différents objets connectés peuvent être installés dans le domicile pour simplifier la vie des personnes âgées et leur apporter un confort supplémentaire. Parmi ces innovations, on trouve par exemple les montres connectées ou encore les dispositifs de géolocalisation.

Adaptation et réaménagement du logement

Pour permettre le maintien à domicile, il est parfois nécessaire de réaliser des travaux d’adaptation et de réaménagement du logement. Cela peut consister en la suppression des obstacles architecturaux (marches, seuils, escaliers), l’installation de matériel adapté (bars d’appui, sièges de douche) ou encore la création d’un espace de vie au rez-de-chaussée. Des aides financières sont souvent proposées pour faciliter ces démarches.

Les aides techniques varient selon les besoins de la personne âgée et incluent généralement :

  • Les fauteuils roulants, électriques ou manuels
  • Les déambulateurs
  • Les cannes et béquilles
  • Les appareils d’aide à la mobilité comme les montes escaliers ou les plateformes élévatrices
  • Les accessoires ergonomiques tels que les coussins, les selles ou les rampes d’accès.

Tous ces dispositifs contribuent grandement à améliorer la qualité de vie et le confort des personnes âgées souhaitant rester chez elles, tout en garantissant leur sécurité.

Les aides financières

L’accessibilité à ces services est renforcée par diverses aides financières. En France, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est l’une des principales subventions destinées à couvrir une partie des coûts liés au maintien à domicile.

D’autres dispositifs, tels que les aides des caisses de retraite ou les avantages fiscaux (crédit d’impôt pour les services à la personne), jouent également un rôle favorable dans la volonté de soutien des seniors et de leurs familles.

L’allocation personnalisée d’autonomie

Instaurée en France, l’APA vise à couvrir partiellement ou totalement les dépenses liées à la perte d’autonomie, offrant une assistance adaptée aux besoins individuels de chaque bénéficiaire. Cette allocation joue un rôle essentiel dans la politique de soutien aux seniors, en leur permettant de vivre dans leur environnement familier le plus longtemps possible, tout en bénéficiant des soins et de l’aide nécessaires.

L’APA est accessible aux personnes âgées de 60 ans et plus, résidant en France, qui rencontrent des difficultés dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, se déplacer, etc.) ou qui nécessitent une surveillance régulière. L’éligibilité à l’APA et le montant de l’allocation sont déterminés après une évaluation de la dépendance de la personne, effectuée par une équipe médico-sociale selon la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources). Cette grille classe les niveaux de dépendance en six groupes (GIR 1 à 6), l’APA étant attribuée aux personnes classées de GIR 1 à GIR 4.

Le montant de l’APA dépend du degré de dépendance (GIR), des revenus du bénéficiaire, ainsi que du coût du plan d’aide personnalisé proposé suite à l’évaluation. Ce plan d’aide peut inclure divers services comme l’aide à domicile, l’aménagement du logement pour le rendre plus accessible, ou encore l’acquisition d’équipements spécifiques. L’allocation est versée directement à la personne âgée ou, dans certains cas, aux prestataires de services.

Il est important de noter que l’APA n’est pas soumise à imposition et qu’elle est versée indépendamment des revenus, bien que les personnes ayant de plus hauts revenus puissent se voir appliquer une participation financière à leur charge.

Le crédit d’impôt pour les services à la personne

Le crédit d’impôt pour les services à la personne est un avantage fiscal accordé aux contribuables résidant en France, qui engagent des dépenses pour des services réalisés à leur domicile. Ce dispositif couvre une large variété de services, incluant l’aide à domicile pour les personnes âgées ou dépendantes, le soutien scolaire, les travaux ménagers, le jardinage, et bien d’autres prestations visant à faciliter le quotidien.

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, il est nécessaire que les services soient fournis par une entreprise ou une association agréée par l’État. Les dépenses engagées doivent concerner le domicile du contribuable, qu’il en soit propriétaire ou locataire. Il est important de noter que ce dispositif est également accessible aux résidents d’une résidence pour personnes âgées, sous certaines conditions.

Le crédit d’impôt s’élève à 50% des dépenses engagées pour ces services, dans la limite d’un plafond annuel qui varie selon la nature des services et la situation du contribuable.

Le crédit d’impôt pour les services à la personne a un double impact positif. D’une part, il rend les services de soutien à domicile plus accessibles aux personnes âgées, facilitant leur maintien à domicile dans des conditions de vie dignes et sécurisées. D’autre part, il stimule l’emploi dans le secteur des services à la personne, un domaine en pleine expansion pour répondre aux besoins d’une population vieillissante.

Le soutien aux aidants familiaux

Enfin, pour assurer un maintien à domicile efficace et durable, il ne faut pas négliger le rôle des aidants familiaux. Ceux-ci peuvent également recevoir aide et soutien tels que :

  • Une formation spécifique
  • Des échanges avec un groupe de parole
  • Des services de répit (accueils de jour, hébergement temporaire…)

La prise en compte des besoins et du bien-être des aidants est complémentaire pour préserver la qualité de vie de l’ensemble de la famille.

L’augmentation de l’espérance de vie : un défi de notre société moderne

L’espérance de vie a considérablement augmenté au cours des dernières décennies, grâce aux progrès de la médecine et à l’amélioration des conditions de vie. 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’espérance de vie mondiale a augmenté de 5,5 ans entre 2000 et 2016, atteignant 72 ans. En France, l’espérance de vie à la naissance était de 82,5 ans en 2019, avec une nette différence entre les hommes (79,5 ans) et les femmes (85,4 ans), selon l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE).

Cette augmentation de l’espérance de vie entraîne une croissance de la population âgée, posant des défis en termes de prise en charge et de maintien à domicile. En 2020, plus de 20% de la population française avait 65 ans ou plus. Ce chiffre est en constante augmentation, soulignant l’urgence de développer des solutions adaptées pour répondre à leurs besoins spécifiques.

Les maisons de retraite : des structures très onéreuses

Le coût des loyers en maisons de retraite reste prohibitif pour de nombreuses familles.

En France, le prix moyen d’un hébergement en maison de retraite dépasse les 2 000 euros par mois, avec des variations significatives selon les régions et le niveau de service offert. Pour beaucoup, cette dépense représente une charge financière lourde, d’autant plus que la durée moyenne du séjour peut être de plusieurs années.

Face à ces coûts élevés, le maintien à domicile, soutenu par des services tels que la téléassistance, les auxiliaires de vie et les infirmiers à domicile, apparaît comme une alternative économiquement viable. En outre, les aides financières disponibles, comme l’APA, contribuent à alléger le fardeau financier des familles, rendant le maintien à domicile accessible à un plus grand nombre de personnes.

Le maintien à domicile : une priorité absolue

La conjonction de l’augmentation de l’espérance de vie et du coût élevé des maisons de retraite renforce la pertinence des solutions de maintien à domicile. Ces services, en plus d’être économiquement avantageux, répondent au désir profond de nombreuses personnes âgées de vivre leurs années d’or dans le confort et la familiarité de leur foyer, entourées de leurs souvenirs et de leurs proches.

Le maintien à domicile reste la priorité pour tous. Notre société dispose aujourd’hui d’une multitude de solutions permettant de reculer au maximum l’emménagement dans des structures spécialisées pour personnes âgées. Il ne faut surtout pas hésiter à demander conseils et renseignements auprès des mairies, caisses de retraite ou CCAS.