« Il faut manger équilibré », mais que signifie cette phrase en réalité ? La grande confusion des gens n’est pas liée à la compréhension de cette phrase, mais aux nombreuses allégations nutritionnelles contradictoires, qui ont été faites dans les médias au cours de cette décennie, bien qu’elles soient toutes basées sur une étude : « Les œufs sont mauvais pour vous. Attendez, en réalité les œufs sont bons pour vous ! La graisse est mauvaise. En fait, non, la graisse est bonne, mais ce sont les glucides qui sont mauvais. Sautez le petit-déjeuner, vous aurez un gain de poids. Ou alors non, contentez-vous juste de faire du jeûne intermittent, cela est excellent pour votre santé métabolique ». Chacun a son opinion sur la question, et cela n’entraine qu’une méfiance croissante envers les recommandations de santé publique et les reportages des médias sur la nutrition. Notre but ici n’est pas d’empirer cette confusion, mais d’essayer un tant soit peu de concilier les avis divergents.

Quels sont les types d’aliments ?

Tous les groupes d’aliments sont indispensables (sauf recommandation médicale) au bon fonctionnement de l’organisme. C’est pourquoi il est important de les rappeler :

  • Les matières grasses ;
  • Les boissons ;
  • Le sucre et les produits sucrés ;
  • Le lait et les produits laitiers ;
  • Les farineux, céréales et légumineuses ;
  • Les légumes et les fruits ;
  • Les viandes, poissons, œufs.

Existe-t-il un régime alimentaire optimal pour l’homme ?

Afin de répondre à cette problématique, considérons deux différentes personnes. La première est un employé de bureau sédentaire âgé de 60 ans, qui présente un surpoids de 50 kilos et qui souffre de diabète et d’hypertension. Quant à la seconde, c’est un joueur de football de 25 ans qui s’entraine 5 heures par jour, jouit d’une excellente santé et tente de se muscler davantage. Devraient-ils suivre un régime alimentaire identique ? Bien sûr que non. Bien que les êtres humains aient beaucoup de points communs, les produits contenus dans les régimes alimentaires devraient être élaborés et affinés en fonction de plusieurs paramètres tels que notre état de santé, nos niveaux d’activité, nos situations de vie et nos objectifs.

Comment s’accorder sur la question ?

Si une chose est sure, c’est qu’il n’y a pas de régime alimentaire universel qui répondrait aux caractéristiques de tous les individus à la fois. Mais ces régimes doivent par contre être calibrés et élaborés en fonction des paramètres cités plus haut. La meilleure attitude se résumerait donc en trois étapes. En premier, il serait idéal de connaitre les nutriments que renferme chaque aliment. En second lieu, il faudrait se renseigner auprès d’un diététicien des nutriments dont vous avez le plus besoin au vu de votre situation actuelle. Enfin, il faudra régler son régime alimentaire en fonction des aliments qui contiennent ces nutriments. Il existe plusieurs plateformes à consulter afin de retrouver les aliments d’une excellente qualité dont vous avez besoin. Comme vous vous en doutez, ces régimes ne seront également pas fixes et devront être régulièrement mis à jour.

Pourquoi un régime alimentaire adéquat ?

Si on est tous d’accord que l’alimentation est le levier le plus puissant pour optimiser la santé humaine, son espérance de vie et la durabilité environnementale, on devrait tous s’accorder également sur le fait qu’une alimentation de qualité ne coûte jamais trop cher. En effet, nous avons près de 11 millions de décès prématurés par an du fait d’un régime alimentaire de mauvaise qualité. Aujourd’hui, les régimes alimentaires malsains présentent un plus grand risque de mortalité que les rapports sexuels non protégés, l’alcool, la drogue et le tabac combinés. La balle est donc dans notre camp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.