Employé dans le domaine de la gynécologie, un pessaire est un dispositif médical destiné à être placé dans le vagin. Il joue un rôle mécanique de soutien sur les organes pelviens et son usage peut être préféré à la chirurgie. Que ce soit pour la pratique d’un sport, après ou pendant une grossesse ou encore à la ménopause, se servir d’un pessaire peut devenir indispensable. On vous fait le point sur cet allié précieux pour les femmes.

Le pessaire, un dispositif adapté pour les femmes

Le pessaire est un traitement de première intention réservé aux femmes souffrant de troubles de la statique pelvienne. Il s’agit entre autres :

  • de prolapsus des organes pelviens (descente d’organes),
  • de l’incontinence urinaire d’effort (activité physique, jardinage, toux chroniques…).

En général, les femmes se tournent vers cette alternative lorsqu’elles ne souhaitent pas subir une intervention chirurgicale contre leur mal ou lorsque leur état de santé ne leur permet pas de se faire opérer. Elles peuvent également décider d’opter pour un pessaire en attendant de subir une opération.

Un pessaire a une durée de vie de 2 à 3 ans, sauf en cas de modification de son aspect (fissure ou cassure). Si vous envisagez de vous faire poser un pessaire, en vous rendant sur mylittlepessaire.com vous trouverez différents modèles et tailles de pessaires. Toutefois, avant de vous en procurer un, il est nécessaire de réaliser une consultation pessaire avec un professionnel de santé.

Par ailleurs, il faut préciser que les pessaires sont efficaces dans la plupart des cas où leur utilisation est sollicitée. Ils ne sont pas invasifs et sont presque sans effets secondaires. De plus, ils peuvent être employés en complément d’une rééducation du périnée.

Il existe en effet plusieurs modèles de pessaires. Ils sont généralement en caoutchouc, en plastique ou en silicone. De plus, leur forme diffère selon la pathologie à soigner, des symptômes de la patiente, mais également de son anatomie.

médecin et patiente

Le pessaire en anneau

Ce type de pessaire est indiqué dans les cas de prolapsus de stade 1 et 2. Il permet de maintenir en place l’utérus de la patiente en cas de non-possibilité d’opération. Il est généralement en latex ou en silicone. Il est flexible et en forme d’anneau.

Le pessaire dish

Aussi appelé pessaire urétral, le pessaire dish est en forme de bol. Il dispose d’un bouton en silicone flexible. Ce modèle est plus adapté aux problèmes d’incontinences urinaires d’effort. Placé à l’arrière de la symphyse pubienne, son bouton permet principalement de stabiliser la vessie et de limiter l’hypermobilité urétrale.

Le pessaire cubique

Le pessaire cubique peut être doté ou non d’un orifice de drainage. Il possède un effet ventouse qui permet de bien se positionner dans les muqueuses. Il est recommandé pour les prolapsus de stade 3 accompagnés d’incontinence d’effort. Dans la pratique de certains sports, les kinésithérapeutes le conseillent pour soulager les pesanteurs périnéales. Toutefois, sachez qu’il doit être retiré chaque soir et avant des rapports sexuels.

Le pessaire Gellhorn

Encore appelé pessaire club, ce dispositif a une forme de tétine. Il est recommandé dans les cas de prolapsus sévères de la vessie, de l’utérus ou du rectum. En général, il est employé lorsqu’un pessaire standard n’a pas un effet de comblement assez important.

Pour choisir votre pessaire, demandez conseil à votre médecin. Il sera en mesure de vous aider à identifier la taille qui vous convient et le modèle le mieux adapté.

À qui s’adresse le pessaire ?

Le pessaire est adressé à tout type de femme. Il peut être prescrit aux femmes sportives, quel que soit leur âge. Il leur permet d’éviter d’avoir des fuites d’urine lors d’efforts physiques importants. Il peut également être employé par les femmes enceintes et les jeunes mamans, sauf contre-indication médicale. Dans ce cadre là, ils permettent par ailleurs de corriger l’incontinence urinaire à l’effort sous le poids du bébé ou suite à l’accouchement.

En ce qui concerne la jeune maman, un pessaire peut lui être prescrit pour lui permettre de soulager les sensations de pesanteur pelvienne ou de pression sur la zone périnéale. Elle peut le porter avant de sortir faire ses courses par exemple.

Par ailleurs, le pessaire peut être prescrit aux femmes ménopausées. En effet, la ménopause peut avoir un réel impact sur le périnée. Elle peut entraîner des fuites urinaires ainsi qu’un prolapsus. Dans ces cas, se faire poser un pessaire est fortement recommandé. Les femmes âgées peuvent également se servir d’un pessaire pour maintenir leur utérus en place lorsqu’elles ne peuvent être opérées.

Le pessaire est un dispositif qui peut être utilisé par les femmes, quel que soit leur âge. Étant constamment en contact avec votre zone intime, il mérite d’être régulièrement nettoyé. Il est conseillé de le laver avec du savon doux et de l’eau.