Peut-être ne le savez-vous pas, mais l’air de votre logement est certainement plus pollué que celui de l’extérieur ! Cela va à l’encontre de ce que l’on peut penser, notamment à cause de l’automobile qui pollue nos rues au quotidien. Quoi qu’il en soit, plusieurs facteurs peuvent influer sur cela, et il est important de les identifier afin de pouvoir agir et assainir l’air de votre intérieur. Explications.

Les sources de pollution de l’air intérieur

Afin de savoir quel est l’état précis de votre intérieur, sachez qu’il existe d’excellents appareils de mesure de la qualité de l’air. Cela vous donne une bonne indication des pièces les plus polluées, et sur lesquelles vous devez agir. Souvent, les sources sont bien plus nombreuses qu’on ne le pense :

  • Monoxyde de carbone (notamment avec une chaudière mal entretenue)
  • Les composés organiques des produits d’entretien de la maison
  • Les composés semi-organiques des matériaux tels que le bois neuf
  • La fumée de tabac ou, à moindre mesure, des e-cigarettes
  • L’humidité et les moisissures qui vont avec
  • Les bactéries ou les virus que nous propageons
  • Etc.

Vous l’aurez compris, les sources de pollution sont nombreuses ! Il est ainsi plus qu’important de mettre en place des actions. Si vous ne le faites pas, cela pourrait avoir des conséquences sur votre santé, notamment à propos des maladies respiratoires, comme de l’asthme (à ne pas confondre avec l’asthme de l’effort).

Les choses à faire pour améliorer la qualité de l’air intérieur

Afin de réduire fortement les effets de la pollution de l’air intérieur, vous pouvez mettre en place plusieurs actions. La première d’entre elles est un réflexe que vous devriez avoir de façon quotidienne : aérez votre intérieur une à deux fois par jour. Pour cela, ouvrez les fenêtres (notamment celles des chambres) environ 5 minutes le matin et autant en fin de journée. Inutile de le faire plus longtemps, notamment en période hivernale où vous pourriez avoir un surplus important de consommation de chauffage. De manière plus automatique, l’installation d’un système de ventilation électrique est particulièrement efficace.

D’autres gestes sont aussi intéressants pour réduire la pollution de l’air intérieur : avoir une hotte de cuisson performante, éviter de fumer ou d’utiliser de l’encens chez vous, détruire les moisissures dès qu’elles apparaissent ou encore se tourner vers des produits d’entretien plus en adéquation avec l’environnement.

Bref, vous l’aurez compris, si vous souhaitez prendre soin de votre santé, diminuer la pollution de l’air intérieur doit être l’une de vos priorités au quotidien. Au-delà du fait d’aérer régulièrement, d’autres gestes vous permettent d’y parvenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.