Diarrhées, douleurs intestinales, nausées… Le virus de la gastro-entérite s’invite chaque année dès les premiers jours d’hiver. Pour barrer la route à cet indésirable, une seule solution : une hygiène irréprochable. Et pour s’en débarrasser sans y laisser des plumes : s’hydrater et adopter une alimentation ad hoc.

La gastro-entérite (appelée aussi grippe intestinale) est une inflammation et une infection de la muqueuse du tube digestif de l’estomac et de l’intestin. Elle peut provoquer une déshydratation importante. Les gastro-entérites sont, la plupart du temps, provoquées par des microbes. Elles peuvent être virales ou bactériennes. Nous n’examinerons pas ici la gastro-entérite d’origine bactérienne qui est souvent le résultat d’une intoxication alimentaire.

La gastro-entérite virale est très contagieuse et se transmet d’homme à homme (par les mains, aux toilettes, les verres). Cette infection peut provoquer de véritables épidémies surtout en hiver. Plus d’une centaine de virus peuvent être responsables des gastro-entérites. Parmi les plus connus, le rotavirus, qui provoquent en général des gastro-entérites chez des enfants, mais aussi les calcivirus, les adénovirus ou les norovirus. La saison du virus dure habituellement de novembre à mars. Les symptômes caractéristiques d’une gastro-entérite peuvent être : une diarrhée aiguë, des spasmes, coliques et crampes d’estomac, des vomissements et des nausées.

Boire, boire et boire encore

Le premier traitement de la gastro-entérite consiste à s’hydrater abondamment : les recommandations sont de l’ordre de 8 à 9 verres d’eau par jour. L’eau détend l’estomac et élimine les éléments toxiques. Elle permet également de maintenir la température normale du corps. Absorbez aussi des boissons riches en minéraux (bouillons, soupes…). S’il s’agit de petits enfants et de bébés, il est vivement conseillé de consulter rapidement un pédiatrepour éviter une perte hydrique et de sels minéraux.

En complément des traitements classiques, le meilleur remède naturel en cas de gastrite aiguë ou de gastro-entérite reste sans aucun doute l’eau de riz : faites bouillir 30 g de riz pendant 30 minutes environ dans un litre d’eau de source, filtrez et buvez tout au long de la journée, avec un peu de miel éventuellement. Autre remède de grand-mère : râpez une pomme crue et laissez-la à l’air jusqu’à ce qu’elle brunisse, puis consommez-la.

Riz bouilli et carottes

Pendant deux jours, il vous faudra limiter votre alimentation à du riz bouillides carottes très cuites réduites en purée ou coupées en rondelles. De plus, les carottes fournissent de la vitamine A, ou rétinol, qui a un effet préventif contre les infections des muqueuses et améliore la sécrétion des sucs gastriques. Pensez également à manger du pain au son tartiné de gelée de coings ou de miel. Et si vous en trouvez dans votre magasin diététique, buvez au cours des premières vingt-quatre heures de l’eau de noix de coco qui fournit à l’estomac des vitamines et des minéraux et l’aide à revenir rapidement à son état normal.

Propolis et caroube

La propolis purifie les voies digestives et favorise l’équilibre de la flore intestinale. Au printemps et à l’automne, faire deux cures purifiantes annuelles de 10 jours : le matin au lever et le soir au coucher, avaler 2 gélules avec un peu d’eau.

Pour les enfants (de plus de 36 mois) ouvrir la gélule et ne donner que la moitié du contenu. Extrait sec de propolis bio (66 %), enveloppe d’origine végétale, caroube bio (15,5 %).

Charbon végétal

Ce charbon est obtenu à partir de coques de noix de coco carbonisées. Pour augmenter son pouvoir d’adsorbtion, un courant d’air et d’eau est injecté sous pression entre 900 et 1 000 °C, créant ainsi des millions d’alvéoles microscopiques à la surface du charbon. Ce sont ces alvéoles, ou pores, qui confèrent au charbon son pouvoir absorbant. En cas de diarrhée, il ralentit le transit en retenant l’excès d’eau. Il peut aussi absorber les germes responsables de l’infection. Prendre 3 gélules toutes les 3 heures en cas de diarrhée. Et 2 à 3 gélules midi et soir après les repas en cas de ballonnements. Attention : laisser s’écouler 4 à 6 heures avant tout autre traitement.

Prébiotiques et probiotioques

Rien de tel pour renouveler la flore intestinale après une gastro-entérite. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquate, ont des effets bénéfiques sur l’organisme hôte en améliorant les propriétés de sa flore intestinale. Les souches de probiotiques contenues dans ces gélules sont naturellement présentes dans la flore intestinale. Elles sont viables en milieu acide gastrique, résistent à la bile, aux enzymes pancréatiques, et adhèrent à la surface des cellules épithéliales intestinales. Elles sont ici associées à des prébiotiques qui les stimulent. Prendre 2 gélules par jour, de préférence entre les repas. Pour les enfants de moins de 6 ans, diluer le contenu d’une gélule dans un peu d’eau

Extrait de pépins de pamplemousse

L’extrait de pépins de pamplemousse est l’antibiotique naturel idéal. Il n’affaiblit pas le système immunitaire comme les antibiotiques de synthèse, bien au contraire il le soutient et le protège. Doux et puissant à la fois, l’EPP rend inoffensifs virus et bactéries. Son action s’étend sur un spectre très large : environ 800 souches de bactéries et de virus. Il agit rapidement. Il n’est pas toxique. Et enfin, il ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme et n’affecte pas la flore intestinale. Matin, midi et soir, 10 à 15 gouttes dans un verre d’eau constituent le meilleur des remparts contre la gastro-entérite.

Argile blanche

L’argile doit son activité à son fort pouvoir absorbant et à sa grande richesse en silice (48 %), aluminium (36 %) et sels minéraux (14 %). Elle tapisse la muqueuse gastro-intestinale, la protège, aide à sa cicatrisation et absorbe les toxines présentes dans le tube digestif. Elle est recommandée pour ses puissantes propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, notamment comme pansement gastrique. 

Faire tremper 2 cuillers à thé d’argile blanche (utiliser une cuiller en plastique pour éviter toute réaction entre argile et métal) dans un verre d’eau, pendant toute une nuit. Au matin, mélanger avec la cuiller en plastique et boire à jeun l’eau argileuse. Continuer jusqu’à disparition complète de la diarrhée.

Levure de bière revivifiable

Naturellement riche en vitamines du groupe B, la levure de bière est obtenue à partir de levure cultivée sur moût de malt, lavée et pressée puis déshydratée à basse température dans un courant d’air sec afin de conserver la viabilité des cellules. Elle est reconnue pour ses propriétés probiotiques, régulatrices de la flore intestinale, antimicrobiennes et antidiarrhéiques. Prendre 2 à 4 gélules avec un verre d’eau ou de jus de pommes bio.

Baies de myrtille

Voici un remède miracle qui vous débarrassera de votre gastro-entérite et soulagera colites, diarrhées infectieuses et vomissements en deux jours pour moins de cinq euros. Se procurer des baies de myrtilles séchées chez un herboriste ou un pharmacien « éclairé ». Faire infuser 25 g de baies dans un litre d’eau de source bouillante pendant au moins une demi-heure, à boire dans la journée. Si cela ne suffit pas, répéter l’opération le lendemain.

Pour les nourrissons, quelques gouttes de cette infusion dans le biberon calmeront les petits troubles gastriques

Anis, mélisse, fenouil, badiane

Certifiée Écocert, cette tisane contient de l’anis, qui détend les intestins et atténue la formation des flatulences, et de la mélisse, digestive et apaisante. Mais aussi de la badiane, efficace contre les troubles gastro-intestinaux, les ballonnements, l’aérophagie, les flatulences, et du fenouil, spasmolytique et très efficace contre les ballonnements. Laisser infuser dans une tasse d’eau chaude 3 à 4 minutes, prendre 2 à 3 tisanes par jour, après chaque repas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.