Diabète, ne le laissez pas se sucrer sur votre dos

Diabète de type II : les méthodes en médecine douce

Le diabète de type 2 se caractérise par un taux trop élevé de glucose dans le sang et survient vers la quarantaine chez les personnes en surpoids. Au début de la maladie, un programme alimentaire adapté et une activité physique régulière suffisent à empêcher le diabète d’évoluer.

 

Le diabète non insulinodépendant (DNID) ou diabète de type 2, appelé également diabète gras ou de la maturité, est une maladie métabolique caractérisée par un excès chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie). Cette maladie touche plus d’un million et demi de personnes en France (un chiffre en constante augmentation), représente environ 85 % de l’ensemble des diabètes et concerne autant d’hommes que de femmes. Son diagnostic se fait en général vers 40 ou 50 ans.

La régulation du taux de sucre (glycémie) dans l’organisme dépend des apports de sucre par l’alimentation, de la fabrication de sucre par le foie, et de l’utilisation du sucre par l’organisme. C’est l’insuline, hormone secrétée par le pancréas qui permet aux cellules de capter et d’utiliser le sucre.

Le DNID se caractérise par une mauvaise régulation du taux de sucre, avec le plus souvent un état d’insulinorésistance. Pour maintenir un taux de sucre constant, l’organisme a besoin de plus d’insuline, car celle-ci devient moins efficace. À terme, même de grandes quantités d’insuline ne suffisent plus à utiliser le glucose circulant qui s’accumule dans le sang. C’est l’hyperglycémie. Le pancréas peut alors se fatiguer de cette stimulation permanente et ne plus fabriquer suffisamment d’insuline. C’est ce qu’on appelle l’insulino-nécessitance. Ces mécanismes d’insulinorésistance et nécessitance concernent particulièrement les personnes présentant un surpoids.

 

Commentaires (6)

Cet article est intéressant et l'effet sur la glycémie de l'huile essentielle d'Eucalyptus particulièrement attractive. Mais... de quelle H.E. d'Eucalyptus parlez-vous ? Il en existe 6 dont 3 très courantes... (Globulus, Radiata, Citriodora, Piperitoniferum, Cryptonifera et Smithii).
Pouvez-vous préciser quelle est celle dont vous parlez ?
Merci d'avance.

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a><br><br/><br /><p>

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Veuillez copier les caractères inclus dans l'image en respectant les majuscules et minuscules.